Spécialiste Karting Occasion

Qui suis-je?

Jean-Philippe Leroux
GSM : 0477/54.64.78
e-mail :contact@jp-karting.be
BELGIQUE

La longueur de l'échappement

Un moteur de kart est équipé d'un pot de détente qui fonctionne selon le principe des variations de pression, favorisant les allez et retours d'ondes à l'intérieur du pot. En jouant sur la longueur de l'échappement grâce au flexible reliant la pipe d'échappement au pot lui-même, on va donc modifier l'accord échappement par rapport au moteur.
Attention, les valeurs que nous vous donnons sont celles qui nous ont semblé les plus appropriées lors de nos essais, avec un matériel X sur une piste Y. Ces valeurs ne sont donc pas absolues. Elles permettent par contre de vous donner les tendances de telles ou telles modifications. Paramètres pour des moteurs deux temps !

Longueur de base 40 centimètres:

Meilleur temps 41''09 avec un régime maxi de 16 900 T/min - Le moteur paraît linéaire dans son exploitation, sans mollesse à bas régime, et suivit d'une montée dans les tours franche et régulière jusqu'au tours/minute maxi. Cette valeur maximum est atteinte au bout de la ligne droite du circuit, juste avant l'attaque du freinage, soit la solution idéale.

Echappement rallongé à 41 centimètres:

Meilleur temps 41''40 avec un régime maxi de 16 800 T/min - Nous remplaçons notre premier flexible d'échappement par un modèle d'un centimètres plus long, soit 41 centimètres. mesure relevée de l'embase de la pipe d'échappement jusqu'à la soudure reliant le cône au tube du pot. Dans ce cas de figure, le moteur a tendance à monter plus vite en régime et à se montrer à l'aise dans les relances au sortir des courbes lentes et moyennes. Par contre, la mécanique "sature" dans la ligne droite, et prend péniblement son régime maxi, avant de plafonner un bon moment avant la zone de freinage.

Echappement raccourci à 39 centimètres:

Meilleur temps 41''43 avec un régime maxi de 16 700 T/min - On enlève deux centimètres par rapport à notre essai précédent et c'est reparti ... Ainsi modifiées, les reprises du moteur s'avèrent plus difficiles, avec une certaine mollesse au sortir des virages lents. Passé ce cap, la montée en régime est régulière jusqu'à 15 00 T/min où le moteur marque un temps d'hésitation, avant de repartir de plus belle jusqu'au régime maxi. Plus lent donc à monter dans les tours, le propulseur atteint son maximum trop tard dans la ligne droite. C'est à dire après la zone de freinage. Ici la plage d'utilisation du moteur est trop décalée. Vous l'aurez deviné, notre choix se portera sur le flexible de moyenne taille (longueur de 40 centimètres). Les temps au tour parlent d'eux-mêmes, c'est cette valeur qui offre, dans nos conditions d'essai de ce jour, les meilleurs résultats.

Conclusion:

Avec une plage d'utilisation de 10 000 T/min, un moteur de kart impose de trouver le bon compromis pour que le développement de la puissance s'étale le mieux possible sur cette plage de régime. La variation de la longueur de l'échappement ne va pas influer sur la valeur de la puissance, mais en revanche elle va décaler la plage d'utilisation de cette puissance. Un pot "long" va favoriser les reprises à bas régime au détriment de la vitesse de pointe, alors qu'un pot "court" apportera l'effet contraire, ceci allant de paire avec le rapport (la couronne) choisi.